LA CULTURE DE L’ARTICHAUT

– Un chardon devenu grand –

________________________________

L’artichaut est une plante vivace du jardin potager dont on récolte les fleurs. L’artichaut est une évolution botanique du chardon, et est originaire de la région méditerranéenne. L’artichaut est une culture qui peut s’avérer difficile car cette plante vivace potagère est exigeante. Découvrez pas à pas les étapes de culture à ne pas louper pour réussir sa culture de l’artichaut au jardin potager !

CARTE D’IDENTITÉ DE L’ARTICHAUT

L’artichaut, Cynara Scolymus en latin, appartient à la famille des Astéracées. L’artichaut, n’étant rien de plus qu’un chardon domestiqué, désigne à la fois la plante entière et sa partie comestible. L’artichaut est cultivé pour sa tête, une capitule récolté juste avant que la fleur ne naisse, ce qui lui vaut d’ailleurs l’appellation de légume-fleur au potager. L’artichaut est cultivée comme une plante potagère bisannuelle, voire trisannuelle car sa durée de productivité est excellente. D’abord consommé par les Italiens aux XV ème siècle, il fait son apparition dans le bassin méditerranéen vers les années 1 600.

Lors de sa culture, l’artichaut est une plante qui mesure entre 1 mètre et 1 mètre 50. Il apprécie les sols riches, profonds et surtout bien drainés. Ce légume-fleur se sème au mois de mars et avril lorsque les températures s’adoucissent ; l’artichaut n’est pas une plante rustique ! Il supporte difficilement les températures en dessous de -5°C. Pour optimiser au mieux votre culture, semez vos artichauts dans un environnement ensoleillé et abrité du vent. C’est un légume dont la conversation se veut réduite. Nous vous conseillons de cuisiner l’artichaut frais pour en tirer toute sa saveur. Il est riche en vitamine B9 et gorgé d’antioxydants. 

 

L’ARTICHAUT AU POTAGER

Pour réussir sa culture d’artichaut, il est important de connaître les conditions requises. Comme expliqué précédemment, l’artichaut est une plante vivace exigeante. Elle requiert un climat doux, un ensoleillement quasi constant et une terre meuble, humifère et bien drainée. L’artichaut a besoin d’espace ; au moins un mètre encore chaque pied.

La culture de l’artichaut peut s’effectuer soit par semis (graines d’artichauts), soit par la plantation d’oeilletons. 

La culture par le semis de graines.

Le semis d’artichaut est, contrairement aux idées reçues, très facile. Les graines d’artichauts sont à semer dès la fin de l’hiver, de janvier à mars. Ces graines d’artichauts doivent semées en godet et doivent obligatoirement être en intérieur, là où les températures se maintiennent à une vingtaine de degrés. Une fois que les jeunes plants ont développé 2 feuilles, vous pouvez les repiquer dans un contenant plus grand. La mise en place (plantation direction en terre) de vos plants d’artichaut se fera à l’automne suivant. 

La culture par les oeilletons.

Bien que le culture de l’artichaut, au jardin potager, soit efficace et simple par le semis, l’artichaut se cultive plus communément par le prélèvement d’oeilletons. Ce prélèvement se nomme l’oeilletonnage. Les oeilletons désignent les jeunes poussent qui se développent à la base du pied de l’artichaut. Contrairement aux graines d’artichauts qui peuvent se semer en godets à partir du mois de janvier, les oeilletons d’artichauts se plantent à la période printanière ou automnale selon l’époque à laquelle vous voulez récolter vos capitules. La période de plantation des oeilletons dépend toutefois de votre région. Si votre jardin potager se trouve en région au climat froid, nous vous conseillons de planter les oeilletons au printemps. Vous récolterez vos artichauts au printemps suivant. Si votre jardin potager se trouve dans une région au climat doux, nous vous conseillons de planter les oeilletons à l’automne. Vous récolterez vos artichauts à l’été suivant. 

POURSUIVRE VOTRE CULTURE

L’arrosage n’est pas à négliger pour la culture de l’artichaut. Cette plante potagère est capricieuse ; bien qu’elle soit gourmande en eau, elle reste sensible aux sols trop humides dont l’eau stagne à la surface. Nous vous conseillons donc d’arroser en petit quantité mais régulièrement. Vous pouvez toucher votre terre pour l’analyser et arroser en fonction. Tout comme d’autres cultures, l’arrosage des plants d’artichauts doit être fait au pied. Évitez au maximum d’arroser les feuilles pour ne pas faire apparaître le mildiou.

L’artichaut est une culture qui craint le mildiou, l’oïdium ou bien les insectes comme les chenilles et les pucerons. Il est important de traiter, grâce à la bouillie bordelaise, la végétation dès son départ pour empêcher le développement des maladies. Privilégiez les traitements naturels contre les différents parasites de vos plants d’artichauts.

A l’arrivée de l’hiver, vos artichauts vont vous demander de l’aide. Peu rustique, l’artichaut ne supporte aucunes températures en dessous des – 5°C. Alors, lorsque la période hivernale fait son apparition, butez votre rangée de pieds d’artichauts pour les tenir au chaud. 

Le moment est venu de récolter vos premiers artichauts ! Pour récolter ces capitules, vérifiez d’abord qu’il soit mûr. Pour se faire, pliez les écailles vers l’arrière. Si celles-ci se cassent, votre artichaut est prêt à être récolter et cuisiner frais. L’idéal est de couper, à 15 cm du pédoncule, l’artichaut avant sa floraison pour qu’il tendre. La première année, votre pied d’artichaut produira environ 4 capitules. La deuxième année, une fois bien adapté à son environnement, il produira jusqu’à 10 capitules. L’artichaut est une plante trisannuelle. Il convient de changer de culture lorsque vos pieds atteignent la fin de leur troisième année de production.